• marlenevissac

Tracer un motif Keyline©

Qu'est ce que c'est un motif Keyline ?

Un motif Keyline est un motif d’implantation de culture, de haie, de système Agroforestier, d’itinéraire technique, qui permet de ralentir l’érosion, répartir l’humidité et les éléments de fertilité sur l’ensemble d’une parcelle, d’un versant, d’un parcellaire.

Ce motif s’appuie sur une ligne topographique spécifique et se multiplie parallèlement afin de faciliter la gestion des cultures, la circulation des engins (attention au fort dénivelé et au risque de retournement) et l’ensoleillement.

Ainsi, le paysage prend une forme organique, où les concentrations d’eau « remontent » sur les crêtes asséchées, répartissant l’humidité et les éléments de fertilité.


Comment tracer un motif Keyline© ?

Technique qui nous vient de l’Australie, par P.A Yeomans et mis à jour par D. Doherty. Le bureau d’études Phacelia le développe en l’adaptant au contexte agricole et pédologique français.


Méthodologie :
  • Dans un premier temps, il est indispensable de relever les courbes de niveau significatives ou la courbe de niveau représentant le motif topographique de la parcelle. Cette ligne deviendra la courbe de niveau de référence « Keyline » ou ligne clé en Français.


Rien de plus efficace que d’oeuvrer directement sur le terrain pour constater de la particularité toponymique de la parcelle. En théorie, il s’agit de prendre pour référence la courbe de niveau qui passe par le key point (point d’inflexion du paysage où l’eau passe d’érosive à dépositaire), au point le plus haut du parcellaire.


En pratique, il s’agit de définir la ligne de référence qui permettra d’être multipliée en restant fidèle au contexte topographique de l’ensemble de la parcelle, afin que le motif ralentisse l’érosion, répartisse l’eau et les éléments de fertilité de façon homogène.

  • Dans un deuxième temps, la courbe de niveau de référence, passant par le Keypoint (point clé) va devenir une Keyline de référence pouvant alors être répétée tout en respectant la topographie.

La méthode simplifiée se résume à faire remonter le point maximal en creux d’un mètre linéaire maximum. Et le point maximal de crête sera redescendu d’un mètre linéaire minimum.

Ces points seront reliés ensemble sur une ligne, la Keyline de référence.


  • Enfin, cette ligne de référence sera reportée d’amont en aval, dans les dimensions définies par les choix culturaux, le déport des engins, l’exposition et le dénivelé pour assurer l’ensoleillement.

Ces lignes peuvent alors être arborées en alignement d’arbres ou en haies, suivant les contextes topo-pédo-climatiques. Elles deviennent des itinéraires de circulation des engins. Donnant au paysage une allure organique, fertile et vivant.



> Une méthode plus complexe permettant de concevoir un motif Keyline sur des parcelles au relief complexe, avec des points de fuite / orientations multiples ou sur des parcelles très grandes, qui comportent des vallées et des crêtes imposantes mais parallèles au ruissellement, vous sera bientôt partagée.



Pour en savoir plus, cliquez sur le logo :

117 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout