• marlenevissac

La permaculture - Définition et outils

Mis à jour : avr. 7

La fleur de la Permaculture à sept pétales, représentent les aspects essentiels à l'établissement des systèmes humains, regroupés autour des principes éthiques qui sont au coeur des conceptions Permacoles : Prendre soin de la Terre, Prendre soin des humains, Créer de l'abondance et la partager équitablement.

Sujet fort tendance depuis quelques années, où l’on voit apparaître en salle de cinéma des films parlant de la Permaculture, des définitions issues des interprétations de dits Permaculteurs... Je propose ici de faire un point sur son contexte et sa définition, issus des fondateurs et partager des outils de conception et d’analyses qui ont faits leur preuve.


Histoire et Origine

La permaculture nous vient de l’Australie, co-créer par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970, suite à un constat : toute notre civilisation repose sur l’énergie fossile qu’est le pétrole. Or ces années là, un grand crash économique a mis l’Australie et quelques pays Occidentaux en péril. La souveraineté alimentaire n’était plus assurée dans ces pays. Ces deux hommes ont donc co-écrit un ouvrage « Permaculture 1 » qui propose une explication et des exemples de systèmes établis selon les principes éthiques et de conception de la Permaculture.


En effet, la Permaculture est une boîte à outils, utile pour établir des systèmes de vie résilients, complexes à l’image des écosystèmes naturels. C’est à la fois un art, une science, un mode de vie. Les permacultrices et permaculteurs cherchent à concevoir, à partir d’analyses systémiques du contexte, d’observations et de créativités, des systèmes holistiques qui respectent la Nature, l’Humain et produisent de l’abondance en tout genre, ensuite répartie équitablement.

A l’époque, la Permaculture, qui vient de la contraction de « Permanent culture » intéressée les systèmes de productions agricoles, aujourd’hui c’est toutes les facettes dont l’humain a besoin pour vivre qui sont revisitées, afin d’engager une transition dont notre civilisation a besoin.

Les principes de la Permaculture : outils de conception

La Permaculture est complexe, elle s'appuie sur des relevés assidument mesurés, prenant en compte les paramètres biologiques de l'environnement car elle entend s'intégrer dans le paysage de façon holistique. Les données sont nombreuses, elles visitent les domaines climatique, sociale, topographique, hydrologique, pédologique, économique, etc...


Ces relevés permettent ensuite de cartographier le site, le territoire et de placer les secteurs révélés par ces derniers. Ces secteurs peuvent se faire sur une seule carte ou des calques thématiques qui en se superposant, dévoilent la trame du design possible, c'est à dire l'emplacement relatif de chaque élément du système.

Ces secteurs se "découpent" en zones qui sont définies par la fréquentation et les soins qu'elles nécessitent. La permaculture s'attache à redonner une place au vivant et dédie donc dans ces conceptions, une zone 5 : celle réservée à la vie sauvage où l'humain n'aura pas ou peu de place.

Exemple de Zonage :

Quelques outils de relevés et d'interconnexion

Quelques outils de bases pour mener à bien des analyses essentielles pour débuter une ébauche de conception.

Check liste climatique à mener sur une année d'observation puis à monitorer pour suivre l'évolution

D'autres articles disponibles sur ce blog sont là pour compléter cette liste non exhaustive comme comment effectuer un relevé topographique, lire un paysage, calculer les précipitations et les surfaces de collecte de l'eau, ...


  • Pour trouver des données cadastrales, connaître l'orientation, calculer des surfaces, établir un profil altimétrique, etc... Le portail des connaissances des territoires de France est un précieux outil : www.geoportail.gouv.fr

  • Connaître les qualité des sols, leur profondeur, leur teneur en éléments toxiques ou fertiles, leur capacité de réserve utile, le stock de carbone dans les couches supérieures des sols, le portail Gis Sol : www.gissol.fr

  • Pour connaître l'historique des données climatiques, températures, pluviométries, épisodes marquants, le site suivant vous procurera toutes ses précieuses données : www.infoclimat.fr

Les inspirations et les bases de la Permaculture

La Permaculture a été établie sur des bases de données scientifiques telles que la climatologie, l'hydrologie, la topographie, l'écologie, l'ethnologie, la pédologie, l'agronomie, les sciences du végétal, l'architecture, ... Thèmes et matières largement défendues par les sociétés modernes et occidentales.

Ces thèmes et matières ne seraient rien sans les connaissances ancestrales des peuples premiers, qui ont fondé la survie et le développement de notre espèce ainsi que les connaissances de nos sociétés, et ce sur quoi la Permaculture s'appuie également.


Ces propos sont affirmés, notamment, par le spécialiste des TEK "Traditionnal Ecological Knowledges" Georges Nicholas : "les peuples autochtones n'ont pas besoin de la science pour valider leurs connaissances. La plupart considèrent que celles-ci, amassées à travers les générations, leur suffisent pour connaître et comprendre le monde, car ils ont fonctionné ainsi depuis des années. Beaucoup d'étudiants autochtones s'inscrivent dans les filières scientifiques pour contribuer activement à la science occidentale."


Plusieurs études sur le changement climatique sont menées, à travers le monde, conjointement avec les scientifiques et les peuples autochtones, conscients que c'est en collaborant que les études et les recherches aboutissent à des résultats complets et pertinents. Des mamus Kogis ont, en 2018, étaient invités à prospecter un territoire de la Drôme afin d'établir un diagnostic de santé. Rien qu'en observant le territoire, ils ont pu reconnaître des essences d'arbres importés précisant qu'elles acidifiaient les sols et empêchaient le développement des hêtres, arbres natifs que pourtant ils découvraient. Ils ont pu déterminer l'emplacement de sources à distance, de nappes d'eau de surface et souterraines, ainsi que l'origine humaine de l'éboulement d'une montagne. Tout en précisant des interconnexions entre tous ces différents éléments et leurs implications... Ce qui laissa les chercheurs de l'étude songeurs.


Les TEK, définit par l'un des plus grands spécialistes canadiens Georges Nicholas : "On peut les définir comme des savoirs développés au fil des millénaires, fondés sur l'observation et l'expérience, et enchâssés dans des pratiques liées au territoire, à la spiritualité, à l'éthique, à l'idéologie, voire dans les modes d'expression artistiques. Ils englobent aussi les façons dont ses informations ont été transmises à travers les générations. S'ils sont familiers pour l'ethnologie et l'anthropologie, ils n'ont gagné que récemment l'attention des "sciences dures" (archéologie, biologie, climatologie)".


Pour Catherine Gamba-Trimino, "si au début, les communautés indigènes partageaient leur savoir parce que la confiance s'installait entre lechercheur et eux. Aujourd'hui, le besoin de trouver des alliés dans le monde actuel qui est géré par la pensée occidentale les y incite aussi. Nous allier est important pour nous comme pour eux : c'est une manière de les aider à survivre à la mondialisation et à conserver leurs savoirs et leur cultures, dont nous avons besoin, car ils sont plus adaptés et nécessaire face à la crise écologique actuelle. J'ai constaté en travaillant sur le terrain qu'il y a une grande convergence entre ces savoirs et ma méthologie. Mais, à l'arrivée, je me suis trouvée confrontée à cette question : OK, pour ma culture, c'est valide, mais est-il vraiment nécessaire de toujours les valider ? Je ne le crois pas. Pour eux, la relation directe avec la nature ouvre à d'autres informations et d'autres compréhensions : le fonctionnement écologique, sa gestion les cycles de changements, les gestes nécessaires pour chasser, récolter, etc..."


Nous aborderons dans un prochain article les mécanismes et processus d'apprentissage, qui forme l'intelligence, qui a fait que notre espèce a pu survivre et passer les épreuves géologiques et climatiques, à survivre malgré les nombreux dangers de la vie. L'humain est devenu l'espèce dominante, estimée la plus intelligente, mais comment ? Sur quoi repose cette intelligence ?


Les aspects techniques et technologiques

La Permaculture s'appuie et s'oriente sur toutes sortes de techniques et technologies, modernes comme ancestrales. Suivant le contexte, l'une ou l'autre à le mérite d'être mobilisée pour mener à bien la conception. Un relevé GPS peut s'avérer très utile à condition que la couverture satellite soit suffisante, et ce n'est pas toujours le cas dans les campagnes agricoles reculées... Il faut donc savoir mobiliser toutes sortes de ressources pour pallier à certains vides.


De plus, n'oublions pas que les données satellites ou internet sont très énergivores et existent seulement grâce aux pillages de ressources premières dans des pays appauvris et vandalisés au profit de notre confort ou développement.


La Permaculture entend s'appuyer sur tout ce qui est éthiquement justifiable au profit d'établissement de projet résilient et s'inscrivant en conscience dans le respect proche et direct ainsi que lointain et indirect de tous les vivants et écosystèmes dont ils dépendent. Humains compris mais pas seulement ;)


Comme l'explique sagement Kim Pasche " Pour celui qui sait observer les technologies dites primitives, elles portent le sceau du temps et de la sélection naturelle. Elles sont la preuve, s'il en fallait, que les cultures leur étant associées étaient en état d'équilibre (en homéostasie) avec leur territoire. Pourquoi ? Eh bien parce que ces connaissances étaient évolutionnairement stables : les sociétés qui y étaient liées étaient totalement intégrées à leur écosystème, et ce, depuis des dizaines de milliers d'années. Autrement dit, ces savoirs ancestraux sont le résultat de la sélection naturelle".


Il semble important de définir technique et technologie :

- Technique : associée aux connaissances artisanales de petits groupes humains

- Technologie : requiert une stratification de la société, une spécialisation et un degré de complexité seulement atteignables par le développement de la civilisation.

Toujours selon Kim Pasche " Dans un environnement stable, chaque objet, simple ou complexe, possède deux vies : la 1ère constitue sa création (savoirs, ressources, méthodes, etc...), la 2nde est l'usage de l'article à proprement parler. Dans toutes les sociétés humaines, la vision convoque l'objet, puis les humains nourrissent cette vision par l'usage qu'ils en font. "


S'il fallait un seul argument pour démontrer le caractère insoutenable de la civilisation, la non-neutralité de la technologie déployée sur Terre pour le bien être d'une poignée d'humains, serait suffisante.

En effet, l'ensemble de nos technologies porte les stigmates de la destruction du monde vivant dont elles sont issues et dont nous sommes dépendant !


Quelques exemples d'outils "basse technologie" (dites Low-Tech) au service de nos projets permacoles en place ou en devenir :

- L'Aggrozouk, ou comment biner tout en pédalant

https://wikiagri.fr/articles/avec-laggrozouk-decouvrez-le-plaisir-du-binage-en-pedalant-!/11041

- Houe maraîchère

www.latelierpaysan.org/Houes-maraicheres


- MonoKit pour serres mobiles, dont les plans et intérêts sont largement détaillés ici : www.latelierpaysan.org/Monokit-pour-serres-mobiles


Car il s'agit bien de prendre soin de la Terre en prenant soin de l'Humain. L'ergonomie au coeur des enjeux des fermes du siècle en cours, car il n'y a rien de plus important que de se nourrir tout en limitant les dégâts corporels et garder le plaisir du travail (dans son sens noble du terme).


L'article pourrait être encore nourrit de bien des exemples, afin de mettre en lumière les applications plus qu'essentielles que la Permaculture met à notre disposition, pour repenser nos systèmes de vie. Si vous avez des envies, des exemples, des retours d'expériences, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

  • Facebook

© 2019 PHACELIA&Cie

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now