• marlenevissac

Conception d'un jardin-forêt






Je vous propose une rétrospective concernant l’implantation d’un jardin-forêt : des observations aux analyses du contexte, à la planification de l’implantation, aux choix des espèces et leur inter-connectivité.


Ces conseils sont utiles aussi bien pour

  • implanter des arbres fruitiers au sein des lits de culture (amandiers, poirier, prunier, physalis, noisetier, figuier, anona) avec leur plante guilde (consoude, trèfle, sauge, citronnelle, menthe, lavande, capucine, etc), dans le but de reproduire un motif savane, apportant fraîcheur, ombre, matière organique, niche écologique, etc…

  • créer un motif de jardin-forêt, de votre choix, il peut avoir la forme d'un « tamarillo bed », qui est un lit en cercle avec un accès jusqu’au centre où l’on dépose les résidus organiques, amendant ainsi le lit de culture en relief, en nutriments et humidité, par exemple

La meilleure période pour planter des arbres, est à mon sens, l'hiver pour les plantes pérennes caduques. Les plantes guildes seront à planter au printemps suivant.

Chaque plantation doit être soignée, de la préparation du sol au trou de plantation puis à la couverture. Un pralin pour les racines peut s'avérer indispensable dans les régions où les hivers sont froids avec des gelées. Le sol peut être préparé en amont, plusieurs techniques et stratégies peuvent être employées suivant la texture du sol, sa fertilité et son histoire.


Contexte et climat

  • Où êtes vous dans le monde (climat, législation, etc) ?

  • Quelles sont les ressources disponibles sur le site et dans les environs ?

  • Combien suis je prêt.e à investir énergétiquement, temporellement et économiquement à ce projet ?

  • Pourquoi je créée une forêt-jardin ?

  • Qu’est ce qui est existant ? Où ai-je envie / besoin d’aller dans l'intention du jardin-forêt ?

  • Comment je vais planifier et gérer ce jardin-forêt dans les années à venir ?

Pourquoi implanter un jardin-forêt ?

  • C’est un outils de transition depuis l’agriculture chimique à l’agriculture biologique et régénérative

  • Contribuer à accumuler de l’azote dans le sol et séquestrer du carbone

  • Créer de la matière organique

  • Régénérer le sol

  • Participer à la production de nourriture locale

  • Réduire notre dépendance au système global

  • Créer un système commun résilient

  • Construire une communauté et des emplois (compost, pépinière, restauration, activités forestières, outils manuel, design, etc…

  • Créer de l’abondance

  • Reverdir le désert industriel, urbain et monocultural

Comment implanter un jardin-forêt ?

  • Dans le respect des principes éthiques et de conception de la Permaculture

  • En utilisant les outils de « l’holistic management »

  • Réaliser la conception, implanter et gérer grâce à l’approche systémique, un schéma vous attend sur le lien suivant : systematic approch perma

Les fonctions d'un jardin-forêt :

Produire de la nourriture, de l’énergie, une pharmacopée, des fibres, de la joie, de la fertilité, des fournitures, des habitats, des ressources pour construire tout type d’outils ou matière première pour construire des habitats, etc…


Les différents étages de végétation d'un jardin-forêt :

1 / Canopée

2/ Sub- canopée

3/ Arbuste

4/ Buisson ( arbre nain, noisetier, arbousier, paw-paw, etc…)

5/ Herbacées lignifiées (bamboo, citronnelle, cane à sucre, …)

6/ Herbacées (consoude, artichaut, sauge, etc)

7/ Rhizonium (légumes racines, …)

8/ Liane (vigne, kiwi, passiflore, …)

9/ Couvre sol (fraise, capucine, menthe, …)

10/ Champignons

Utiliser les espèces appropriées à l’endroit où l’on vit et à la place dont on dispose. Des stratégies comme la protection incendie peut être intégrer à la conception de son jardin forêt en ajoutant des espèces telles que aloe vera, chêne liège, figuier de barbarie, etc

La conception d'un jardin-forêt en permaculture tient compte de :

1/ Notre vision, nos besoins, nos envies, adaptés au lieu, à l’écosystème environnant

2/ Les analyses et observations

3/ L’état du sol, les étapes de succession visibles

4/ Secteurs / Zones / Dénivelé / Circulation des énergies (vent, etc…)

5/ Microclimat / structure (les bâtiments peuvent créer des microclimats climatiques mais également sociaux

6/ L’eau

7/ Les accès

8/ Structures

9/ Les espèces pionnières

10/ Les espèces support

11/ L’implantation des plantes guildes

12/ L’espace sur le site et dans le temps

13/ La pollinisation

14/ Les éléments et leurs interactions

15/ Les phases d’implémentation


L'implantation d'un jardin-forêt demande une certaine organisation concernant les points suivants :

  • La gestion du projet dans son ensemble

  • La rusticité des essences

  • La composition du sol

  • La mise en place et la gestion de la pépinière

  • La considération de la biodiversité que l’on souhaite implantée

  • Le système d’irrigation

  • Le capital social

  • La traction animale si besoin

  • La planification des différentes phases


Si vous viviez sur la côte ouest des pays de l’hémisphère nord, cette liste d’arbres peut vous intéresserWest-Coast-Food-Forestry

  • Facebook

© 2019 PHACELIA&Cie

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now